Acheter une Tesla: est-ce bien raisonnable ?

Les avantages du nouveau modèle TESLA 3 sont:

– Une conception de fond en comble  Tesla . Les autres voitures fabriquées par Tesla sont situées entre 50 000 euros et  et 150 000. Cela permettra à une personne avec un budget normal d’accéder au à un niveau de conduite quasi inégalé. La chose intéressante est que beaucoup de propriétaires de S & X ne sont pas tous des millionnaires. Ce sont en général des propriétaires de la classe moyenne supérieure qui aime ce style de voiture parce qu’elle est supérieure en tous points à toutes les autres. Ainsi sans être très riche, on pourra se permettre d’acquérir une voiture hors norme et donc un statut.

Un design convivial pour la ville.   Les S & X sont des voitures assez volumineuse. Les consommateurs dans les grandes villes où le stationnement est serré apprécieront vraiment le design du modèle 3 adapté à la ville.

tesla modèle 3. Source: Tesla

– La plus tendance.   Les options pour un pare-brise / toiture entièrement monobloc feront du modèle 3 une excellente voiture pour se rendre en vacances !

– Le style Tesla Pro.  Il existe des avantages que seul tesla maitrise (Pilote automatique, Supercharging, mises à jour Live du logiciel, etc. etc.) qui fait partie de chaque voiture Tesla.

Maintenant pour les inconvénients:

–Le temps pour recevoir le véhicule.  La version actuelle de 30 000 euros ne sera pas disponible avant 18 mois. La première production sera livrée à la fin de 2017, soit le 31 décembre 2017. (Le modèle X était prévu le troisième trimestre de 2015 et l’attente a été de 6 mois supplémentaires.) Ainsi, les livraisons du modèle 3 le plus important se fera probablement le premier semestre de 2017. La version de base 35 000 euros ne sera disponible qu’en 2018.

–Prix.  Bien que 35000 ne soit pas une somme d’argent phénoménale, c’est encore trop pour la plupart des gens. Le salaire médian aux États-Unis est d’environ 35 000 euros / an. La plupart des gens ne peuvent pas payer le salaire annuel d’un véhicule Tesla.

Bien que ce modèle puisse concurrencer l’Audi A4, la BMW Série 3, la Lexus, Acura et Infinity, on ne considère pas le «marché de masse» comme un marché de luxe. Le modèle 3 est encore plus un marché de masse que les modèles précédents. Cependant, c’est encore une voiture dont la production est limitée. Il sera intéressant de voir la réponse du public.

Lorsque les premiers téléphones portables sont sortis au début des années 2000, les gens ne voulaient souvent pas payer plus de 200 $ pour un téléphone. Apple est sorti avec un produit largement supérieur et les gens ont fait les sacrifices pour en posséder un de toute façon. Tesla très bien peut « forcer »  Les gens à acheter une voiture autrement plus luxueuse qu’ils auraient autrement, afin d’obtenir la charge « gratuite » et l’expérience du pilote automatique.

Si Tesla veut voir un modèle 3 dans chaque rue de New York, le prix doit être dans la gamme des 25 000 euros, semblable à celui d’une toyota berline.

– Batterie.  Bien que 300 kms suffisent pour pousser la batterie jusqu’au bout, il y a désormais suffisamment de bornes pour s’assurer de ne pas tomber en panne. En outre, si Tesla vend 100 000 unités chaque année, les stations de recharges faites de modules photovoltaiques risquent de rapidement être bondées, surtout le week-end.  Ainsi, une forme d’anxiété règne les pré-consommateurs..

– L’acier.  Une promesse antérieure était que le corps du véhicule serait réalisé en aluminium avec 0% d’acier. Hors, beaucoup sommes nous a avoir perdu des voitures à cause de la rouille. Est-ce bien raisonnable dès lors d’impliquer l’acier dans la fabrication du modèle 3 ?

L’une des raisons les plus convaincantes pour acheter un S ou X est que presque tout est en aluminium. A plus de 50 000 euros la voiture, quiconque souhaite que la carrosserie dure le plus longtemps possible ! Une voiture Tesla ne serait ce que légèrement rouillée écornerait l’image de la marque pour longtemps !

Sans oublier la personnalisation

La personnalisation. Nous n’avons pas encore vu toutes les options,mais il faut savoir que les intérieurs de Tesla sont très faciles à personnaliser par rapport à la structure globale de la voiture.

Comment les nouvelles technologies vont transformer l’industrie automobile

Les technologies d’ici à 2020: comment seront équipées les voitures ?

La technologie automobile progresse à un rythme effréné, et nul sait jusqu’où nous irons.

Force est de constater que l’industrie automobile a été constamment en mouvement pour apporter toujours son lot de nouvelles technologies.

En fait, depuis les années 2000 on peut dire que nous sommes entrés  entré dans un nouveau monde, celui des voitures basse consommation, où chaque année les constructeurs nous prennent à contre pieds.

De nombreux produits liés aux nouvelles technologies sont déjà connus de tous, mais certains vont encore arriver sur le marché et vont à leur manière révolutionner l’industrie automobile pour toujours. La voiture du futur ?

Les voitures pourront-elles voler ?

Oui, il est vrai que les véhicule que vous voyez ci-dessus peuvent voler. On est en plein dans un hybride avion – voiture le véhicule, c’est paraît-il la perspective de l’automobile quand il n’y aura plus de place sur les routes. Ces voitures volantes peuvent voler et atterrir dans presque tous les aéroports du monde et sont suffisamment petits pour ne prendre qu’une place de parking.

Bien sûr, l’idée d’une voiture volante n’a rien de nouveau, quand on sait que le premier modèle a été construit au début du XXe sicèle. C’est donc une question qui taraude l’homme depuis que les premiers véhicules sont sortis des usines vers 1890.

Depuis, de nombreux fabricants ont essayé de créer des autos capables de voler, mais se sont cassés les dents à maintes reprises

L’arrivée de AeroMobil 3.0 nous en dit un peu plus sur le futur de l’auto volantes, on peut estimer à l’année 2030 le début de l’ère du véhicule volant. Pour l’instant nous nous contentons de réduire les émission de CO2.

Véhicules autonomes

Vous avez probablement entendu parler de véhicules autonomes, il faut dire que google à annoncé en fanfare au début des années 2010 sa participation dans l’aventure de modèles autonomes, c’est à dire sans l’obligation pour le chauffeur de tenir le volant.

Ces véhicules sont composés de différentes caméras, capteurs, un moteur EPS, et des freins électroniques.

voiture autonome
Prototype de google

Cependant, google n’est pas le seul. De nombreux autres constructeurs automobiles ont également travaillé d’arrache pieds sur ces modèles qui appartiennent déjà au futur.

Par exemple, BMW est un des constructeurs les plus avancés dans ce domaine et à déjà conçu un véhicule semi-autonome que l’on pourra bientôt acquérir.

Pour les automobilistes, cette avancée technologique est synonyme de réduction des accidents mortels de la route, à condition bien entendu que la technologie ait été testée et éprouvée!

Il suffit de penser à ce que nous pourrions faire dans une voiture sans conducteur: voir des films, lire, téléphoner, le futur s’annonce sous les meilleurs auspices.

Véhicules dotés d’outils de communication avancés

les communications avancées de l’automobile permettent aux véhicules d’être plus intelligents et de communiquer entre eux notamment au sujet des objets autour d’eux et de la route.

Alors, quelle est le bien fondéde cette technologie? Eh bien, elle est semblable à celle des véhicules autonomes, et bien sûr l’objectif est d’aider à réduire le nombre de collisions et d’accidents.

Quelle pourrait être la situation  ? Imaginez que vous approchez une intersection et qu’un véhicule brûle un feu rouge. A ce moment précis, vous ne pouvez pas être en mesure d’anticiper un accident qui est imminent et inéluctable.

Grâce aux nouvelles technologies de communication, les voitures s’enverront des signaux inter-véhicules signalant l’arrivée d’un véhicule (à grande vitesse ou non) en direction de vous. Le calcul des distances permettra d’envoyer un avertissement concernant une collision potentielle et d’utiliser les freins à bon escient.

Voitures en réseau

Les voitures en réseau sont une nouvelle technologie dans l’industrie automobile. On peut rapprocher cela des taxi électriques autonomes qui enverront des informations capables pour un individu de booker via son smartphone un taxi. Une voiture en réseau pourra partager ses disponibilités, sa vitesse et sa localisation avec d’autres véhicules via le wifi.

Ainsi, dans le cas où vous avez besoin de vous rendre quelque part, tout ce que vous avez à faire est de tapoter sur votre smartphone qui vous localisera immédiatement et trouvera pour vous la meilleure voiture de réseau.

Le véhicule arrivera à votre emplacement et vous demandera d’entrer la destination, après quoi il utilisera son GPS pour calculer le meilleur itinéraire.

les-voitures-du-futur

Quelle sécurité à bord ?

Les voitures sont déja bourrées de systèmes de sécurité, mais les voitures du futur iront encore plus loin. Les régulateurs de vitesse, les avertisseurs de collision seront amélioré de sort que la voiture détectera le potentiel d’accident et corrigera si nécessaire les trajectoires de route.
Les affichages des informations des tableaux de bord seront visibles à même le pare brise, permettant de ne pas décoller les yeux de la route.

Il permettra même un affichage séparé pour les passagers du véhicule en leur permettant dans les appuie tête d’entrée des informations, tel que le GPS, une fois encore afin de ne pas être distrait pendant la conduite.

Les kit « mains-off » et régulateur de vitesse seront remplacés par des systèmes internes automatiques et électronique permettant de maintenir une distance de sécurité avec les autres véhicules et maintenir la voiture sur sa voie, sans vous obliger à toucher le volant.

Et vous comment voyez vous la voiture du futur ? Vous intrigue t-elle ou vous fait-elle peur ?

Phares jaunes: toute l’actualité de l’automobile

La voiture est aujourd’hui plus que jamais polyforme. Hybride, électrique, non électrique, de nouveaux besoins se font désormais de en plus ressentir par les usagers de la route.

En effet, les raisons d’opter pour l’achat d’une voiture qui consomme peu sont très justifiées.

Que ce soit pour économiser du carburant ou pour un achat plus conscientisé, pour la faible propagation d’émission de CO2 des voitures basse consommation, la voiture doit désormais séduire divers types d’acheteurs.

La voiture, qu’elle soit électrique ou hybride, promet des miracles pour les prochaines années. Les constructeurs automobiles sont sur le pont et rivalisent d’ingéniosité pour nous séduire (Tesla par exemple) ont déjà promis de lancer 70% de leurs gammes de véhicules en format hybride ou électrique d’ici 2020. Tout un programme.

Au demeurant, de nombreuses voitures hybrides sont déjà disponibles sur le marché : la Toyota Prius Hybride ou la Honda Insight hybride ont fait figure de précurseur au cours des années 2000. De plus, beaucoup prédisent que la flambée des prix du pétrole et le réchauffement climatique de la planète provoqueront une révolution en matière de voiture hybride.

En général, les véhicules hybrides coutent un peu plus cher en frais d’entretien et en assurance auto. Les garages mécaniques ne sont pas tous en mesure d’effectuer les réparations destinées aux moteurs thermiques et électriques qui représentent le coeur du système hybride.

Toutefois, l’économie de carburant et la réduction d’émissions polluantes dans l’air peuvent représenter jusqu’à un peu plus de 30 % de la valeur d’une automobile normale.

Alors voiture hybride ou voiture électrique ? Phares jaunes mise sur la voiture électrique, car la voiture de demain sera 100% électrique, pas d’hybride et encore moins de combustible.

voiture-electrique